assemblée générale bilan 2020

L’assemblée générale de l’association ISIS s’est tenue le 8 Juin 2021. Malgré un contexte compliqué du à la crise sanitaire, l’association a pu mener la quasi intégralité de ses actions et sa situation financière reste stable sur l’année 2020.

Présentation du bilan 2020

Consulter le rapport d’activité

ISIS au coeur de l’actualité

Le harcèlement, l’impact des écrans sur les jeunes ou encore les violences intrafamiliales, ces sujets sont notre cheval de bataille. La crise sanitaire ne nous a pas arrêté dans notre élan, bien au contraire. C’est surtout dans ces moments critiques qu’il faut être vigilants et apporter du soutien à ceux qui en ont le plus besoin. Des récentes études ont montré que pendant les périodes de confinements les violences intrafamiliales ont augmenté, pas de trêve non plus pour les phénomènes de harcèlement malgré la fermeture des écoles.  C’est le cyberharcèlement qui a pris le relais, notamment sur les réseaux sociaux. D’autant plus que le temps passé sur les écrans par les adolescents a été augmenté pendant les différents confinements provoqué par les restrictions de sorties et la fermeture des associations sportives.

C’est pourquoi Delphine CADIEUX intervient régulièrement auprès des élèves des écoles élémentaires jusqu’au lycée pour sensibiliser les jeunes sur ces sujets, et surtout pour éviter que se reproduise des drames tels que celui d’Alisha.

 Depuis la rentrée scolaire en septembre, ce ne sont pas moins de 1350 jeunes qui ont bénéficié des interventions sur les communes de Ste Florine, Brassac Les Mines, Issoire, Le Vernet la Varenne. Ces interventions sont réalisées sous forme d’animation participative, afin de favoriser les échanges avec les jeunes.

Pour le harcèlement, c’est tout d’abord faire un état des lieux, pour savoir si les élèves ont conscience qu’il existe du harcèlement dans leur école, s’ils estiment en avoir été victime, auteur ou témoin. Ensuite c’est apporter des éléments pour apprendre à identifier et reconnaitre ce phénomène. C’est également leur apporter les « outils » pour agir et tenter d’enrayer ces situations. L’association fait également appel à des partenaires tel que Ficelle & Cie pour intervenir sur ce sujet. Cette troupe de théâtre forum fait participer les élèves en leur demandant de jouer des saynètes, proposant différentes situations de harcèlement, ainsi que les solutions et alternatives pour pallier au problème.

Sur le thème des violences intrafamiliales Delphine CADIEUX intervient généralement en duo avec le Major, Bruno GUIZZON, gendarme référent en la matière. Ces sensibilisations se font pour le moment uniquement auprès des lycéens. L’intervention s’appuie sur les différents supports proposés par le site du gouvernement « Arrêtons les violences.gouv » (clip, kit pédagogique). Un court-métrage qui explique les mécanismes des violences au sein du couple, le repérage et la prise en charge par les professionnels. A la fin des interventions il est fréquent que certains jeunes viennent faire part de situation personnelle. Ils sont alors écoutés, conseillés et/ou orientés vers un professionnel compétent.

Questionnaire précarité

Actuellement en service civique au sein de l’association ISIS, je participe à des missions et des projets de prévention en santé sur différents thèmes, tels que le harcèlement, la vie affective et sexuelle, la précarité…   L’association ISIS (Issoire Santé Insertion Social) travaille dans le domaine de l’éducation et la promotion de la santé. Elle a pour mission de développer des actions, essentiellement en direction des jeunes et des publics fragiles.  

Dans le cadre du développement d’un projet sur la précarité, l’association ISIS sollicite votre participation. En effet, si vous êtes un/une que professionnel(lle) travaillant auprès des personnes vulnérables, vous êtes les plus à même de nous fournir des éléments de réponses appropriés.

L’association ISIS souhaiterait travailler sur les causes qui amènent les individus à basculer vers une situation de précarité. L’objectif serait de repérer les différents signes auprès des personnes précarisables. Les résultats permettront de réfléchir à la mise en place d’actions de préventions adaptées.  

Nous comptons sur votre participation afin d’obtenir un maximum de réponses au questionnaire. N’hésitez pas à le faire circuler dans vos réseaux si vous le jugez opportun.

Voici le lien du questionnaire :  

https://docs.google.com/forms/d/1MjaDbZa9QfQEDGvrJmiutjv3oKMa3_2OMFQGuVO5klY/edit

 Nous vous remercions pour l’aide que vous nous apportez. Afin de progresser au plus vite sur ce projet, nous vous remercions de bien vouloir répondre avant le 20 Mars.   Pour toute information complémentaire, nous restons à votre disposition.

Cordialement.  

Maeva Peron, Service civique au sein de l’association ISIS

Nos adresses mail : Cadieux Delphine : delphine.cadieux.isis@orange.fr / Peron Maeva : m.peron.isis@orange.fr  

les violences intra-familiales

Prévention au Lycée Henri Ste-Claire Deville

Afin de sensibiliser les élèves du Lycée Henri Sainte Claire Deville à Issoire, sur les violences intra-familiales, Delphine Cadieux est intervenue en duo avec le major Bruno Guizzon (Référent intra-familial au sein de la gendarmerie). Il est notamment présenté un court-métrage qui explique les mécanismes des violences au sein du couple, le repérage et la prise en charge par les professionnels. A la fin des interventions il est fréquent que certains jeunes viennent faire part de situation personnelle. Ils sont alors écoutés, conseillés et/ou orientés vers un professionnel compétent.

Prévention des conduites à risques

Sensibilisation des élèves du Lycée Massabielle

Le Lycée d’Enseignement Agricole Privé Massabielle, du Vernet-Chaméane n’apporte pas uniquement un enseignement scolaire à ses élèves, il a la volonté de les sensibiliser sur la prévention et l’éducation à la santé. C’est avec une partie de l’équipe du Collectif Traverse (Delphine Cadieux, Louise Rousier, Carole Charbonnel, Gaëlle Mahoudeaux, Murielle Tournadre et Vincent Misson) que les jeunes aborderont les questions liées à la prise de risque lors de soirées festives. Le Collectif Traverse utilise comme support d’animation, l’outil Compose ton cocktail de la fête. Ce jeu de cartes (crée par le Collectif Traverse) permet de faciliter les échanges avec les jeunes sur les questions d’alcool, de sexualité, d’usage de stupéfiants et bien d’autres encore. Cette approche n’est en aucun cas moralisatrice, elle permet de favoriser les échanges avec les animateurs et vise à faire prendre conscience aux jeunes de leurs pratiques afin d’en limiter les risques.

Cartographie du climat de violence à l’école

L’association ISIS poursuit son travail de lutte contre les phénomènes de harcèlement entre jeunes. Aujourd’hui c’était une première approche auprès des enfants de l’école élémentaire Sainte Bernadette à Ste Florine (43). L’objectif de cette première intervention était simplement de libérer la parole et de savoir si les élèves avaient déjà été confrontés aux phénomènes de harcèlement et de violence dans leur école. L’ensemble des élèves des classes de CE1 au CM2 ont participé à l’animation sous forme de débat mouvant. Cette technique collaborative incite les jeunes à se positionner physiquement par rapport aux questions posées par Delphine Cadieux, l’animatrice. A l’issue de la matinée, nous avons pu déterminer une cartographie par rapport aux élèves qui avaient subit des violences à l’école, s’ils s’estimaient victimes, auteurs ou témoins de ces dernières. Une première base afin d’orienter le travail à poursuivre avec ces élèves.

questions de citoyennetés

Sensibilisation des étudiants

L’association ISIS a été sollicitée par l’IRFSS*, pour intervenir auprès des élèves de 1ère année de formation des assistants sociaux, lors d’une semaine de sensibilisation sur les questions de citoyenneté. Au vu du contexte sanitaire, cette dernière s’est réalisée en visioconférence. Un défi pour Delphine Cadieux qui a su proposer une démarche participative afin de dynamiser la formation et de favoriser les échanges entre les étudiants. Delphine Cadieux est intervenue 3 demi-journées pendant la semaine. La première intervention était basée sur la définition de la citoyenneté ainsi que sur les représentations des étudiants liées à ces éléments.

*Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale

La deuxième intervention s’est déroulée également sous forme d’animation participative et d’exercices en ligne. Ces derniers ont permis d’évoquer le statut de citoyen dans la cité, d’approfondir le travail entamé sur les représentations et d’aborder les notions de rumeur, désinformation et théorie du complot ; et d’apporter une définition de ces termes.

Intervention : Fin janvier 2021

Chaque participant, à l’aide de post-it virtuels a pu exposer ses idées, qui ont abouti à un débat ouvert sur les questions d’actualité en lien avec la citoyenneté, le civisme, la liberté d’expression ou encore la laïcité.

encourager les jeunes à mieux manger

En 2-2» La nouvelle campagne encourageant les jeunes à mieux manger avec un petit budget sans renoncer au plaisir

« L’objectif de cette nouvelle campagne est de donner envie aux 18-25 ans de préparer des repas sains, rapides et à moindre coût en revalorisant l’image du mieux manger sans pour autant renoncer à leur plaisir et sans les culpabiliser.» explique Anne-Juliette Serry, responsable de l’unité nutrition à santé publique France.Baptisée «en 2-2», expression familière chez les jeunes qui signifie «rapidement», cette campagne illustre que «bien manger avec un petit budget, quand on manque de temps,de compétences et de matériel, c’est possible».

Visuel de la campagne recettes en 2-2 sur mangerbouger.fr

6 recettes gourmandes et saines faciles à réaliser à découvrir sur le site mangerbouger.fr/recettes-en-2-2
et sur son compte Instagram@mangerbougerfr.

Au menu :

Croque madame, curry aux lentilles corail, potimarron au micro-ondes, shakshuka, samoussas au thon et à la tomate et salade de carottes et pois chiches.

1 2 3 4